Adresse 39 avenue Paul Vaillant Couturier 94250 Gentilly
Call Pad 01 75 64 01 88

Les

Témoignages


  • Jean-Pierre Couderc, le pharmacien devenu agent immobilier

      LUNDI 01 DéCEMBRE 2014
    « La notoriété de cette franchise et la qualité réputée de son enseignement m'ont convaincu du bien-fondé de mon choix »

    Quand il était jeune, Jean Pierre Couderc se disait qu'avec de la volonté et en se retroussant les manches, on pouvait arriver à la cinquantaine a bien gagner sa vie en étant son propre patron. Il s'est retrouvé à 49 ans à devoir redémarrer de zéro. Ex pharmacien, il est depuis octobre 2012 agent immobilier Guy Hoquet à Fontaineableau, en Ile-de-France. Lorsque ce titulaire d'un doctorat en pharmacie racheté en 2003 une officine a Saint Fargeau Ponthierry (Seine et Marne) il se ]jette à corps perdu dans cette aventure. la pharmacie va vite dépasser le million d'euros à coups d'investissements massifs. En apparence tout va bien mais le secteur est loin d'être porteur les marges ne cessent de diminuer au rythme des remboursements de la Sécurité sociale de la baisse des prix des médicaments de leurs nouveaux modes de conditionnement. Bref de la politique de l'État en matière de sante publique qui rend selon M Couderc de plus en plus difficile I activité de pharmacien. Licenciements, trésorerie qui bascule dans le rouge, pressions de la Sécurité sociale, il finit par revendre en 2012 sa pharmacie à l'un de ses salariés. Comme un étudiant qui chercherait sa voie il fait un tour au Salon delà franchise. Parti avec l'idée qu'il pourrait être patron d'un Intermarché, il en ressort avec celle de monter son agence immobilière avec un ami associe. Deux mois et demi de formation Guy Hoquet plus tard il se met en quête d'un local et de mandats. « Il faut se retrousser les manches dans tous les secteurs et on doit pouvoir y arriver » estime-t-il. Son quotidien le conduit désormais à se déplacer en permanence. Aucune journée ne ressemble à une autre. Sa matinée il la passe en réunion avec la petite équipe qu' il a constituée puis à essayer de faire connaître son agence sur les cinq communes qu'il couvre (boites aux lettres mailings). Son après-midi est consacrée aux visites et au démarchage de clients potentiels Dans le milieu immobilier on appelle cela « faire de la pige téléphonique » à l'aide d'une base de données qui extrait tous les jours l'aide d'une base de données qui extrait tous les jours les nouvelles annonces émanant des particuliers sur Internet.

    « Je me suis rendu au Salon de la Franchise sans idée préconçue sur les créneaux d'activité proposés. L'immobilier me motivait cependant, car on y développe de nombreux contacts, et parce que chaque journée de travail est différente de la précédente. De toutes les enseignes immobilières, c'est Guy Hoquet qui m'a réservé l'accueil le plus sympathique, et le courant est vraiment bien passé. En outre, les modalités contractuelles ne m'ont semblé ni étouffantes, ni réductrices. Enfin, ma conscience professionnelle m'interdisant d'exercer un métier que je ne connaissais pas, la notoriété de cette franchise et la qualité réputée de son enseignement m'ont convaincu du bien-fondé de mon choix »

Je souhaite
PRENDRE RENDEZ-VOUS
GUY HOQUET ENTREPRENDRE vous réserve le droit d'accès, de modification et de suppression des données vous concernant (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés" du 6 janvier 1978).
Pour l'exercer, vous pouvez vous adresser à entreprendre@guy-hoquet.com
Nous contacter