Adresse 39 avenue Paul Vaillant Couturier 94250 Gentilly
Call Pad 01 75 64 01 88

Les

Conseils


Entreprendre en franchise, cela peut paraître plus facile que de démarrer seul. En effet, le franchiseur vous apportera son savoir-faire, ses services, son image… en échange, bien évidemment d’un droit d’entrée et de redevances. D’où un engagement sur la durée et donc la nécessité de bien choisir celui qui deviendra finalement un partenaire. Reste à savoir comment ? La réponse avec Stéphane Fritz, directeur du développement chez Guy Hoquet.

-se projeter à 5 à 10 ans :« l’idée n’est pas seulement de savoir ce que fera le réseau demain. Mais plutôt dans 5 à 10 ans. Il faut donc à la fois s’intéressé à la santé de l’entreprise aujourd’hui mais aussi à ses projets à moyen terme. »

-être compatible avec les valeurs de la franchise :les échanges entre franchisés et franchiseur sont fréquents. De même que les échanges entre les franchisés eux-mêmes. C’est d’ailleurs cette possibilité de rompre l’isolement que viennent souvent rechercher les candidats à la franchise. Reste que pour en profiter pleinement, il est important de partager les mêmes valeurs.

-se demander combien vous aller gagner :« Ne vous intéressez pas uniquement aux extrêmes et notamment pas aux meilleurs vendeurs souvent mis en avant par certains réseaux mais essayez de rencontrer plusieurs personnes qui accepteront de partager avec vous leur propre expérience et leur bilan.

-garder en tête votre projet personnel :vous avez envie de vous installer au bord de la mer ? Ou dans une grande ville ? Et le franchiseur démarché ne vous propose que la montagne ou la campagne. Cherchez une autre enseigne. « Il faut trouver un franchiseur qui puisse vous proposer une localisation correspondant à vos attentes. Ou du moins qu’il vous aide à faire coïncider vos attentes avec la bonne localisation.»

-se demander quel est le point différenciant de la marque :si vous avez-vous-même du mal à choisir entre tel ou tel réseau, imaginez ce qu’il en est pour le client final, qui lui, ne fera certainement pas une étude de marché. « Si vous pouvez appuyer votre discours sur une particularité, comme par exemple les garanties, cela vous facilitera la tâche. »

  • Photo auteur
  • Auteur :
    Virginie Franc-Jacob
    Responsable stratégie éditoriale et community manager chez Guy Hoquet l'Immobilier
Partager cet article sur :
  Retourner à la liste
Nous contacter